Coprophagie et Pica – Ingestion des Selles et d’Objets Divers | Winnipeg Humane Society
Skip to content
Facebook Twitter Instagram YouTube

Coprophagie et Pica – Ingestion des Selles et d’Objets Divers

Parfois, les chiens et les chats mangent des chaussettes, des cailloux, et toutes sortes d’objets. Cela peut causer divers problèmes, pour vous comme pour votre animal de compagnie. Vos biens peuvent être endommagés, et les objets comme les vêtements et les cailloux peuvent créer des blocages pouvant s’avérer mortels dans les intestins de vos animaux de compagnie.

L’ingestion d’objets qui ne sont pas des aliments s’appelle pica.

Un type particulier de pica est l’ingestion des selles (que ce soient celles de votre animal de compagnie ou celles d’un autre animal). Bien que cela ne soit pas nécessairement dangereux pour l’animal, vous trouvez probablement cela inacceptable. L’ingestion des selles s’appelle la coprophagie.

Causes

Les causes du pica et de la coprophagie ne sont pas connues. Plusieurs experts ont émis des théories, mais aucune d’entre elles n’a été prouvée ou réfutée. Ces comportements peuvent parfois être une façon de réclamer de l’attention. Si, à la suite de ce comportement, une interaction sociale entre l’animal et son maître (même une réprimande verbale) a lieu, le comportement peut se voir renforcé et se produire plus souvent. La coprophagie et le pica peuvent être dus au fait que l’animal cherche un nutriment manquant dans son alimentation, mais aucune étude nutritionnelle n’a jamais corroboré cette idée. Cela peut aussi être un signe de frustration ou d’anxiété. Il est également possible que ces comportements commencent sous la forme de jeu : l’animal examine un objet, commence à le ronger, puis finit par le manger.

Il a été suggéré que la coprophagie est une reproduction du comportement parental normal, qui consiste à manger les selles des jeunes. Certains experts pensent que la coprophagie se produit plus souvent chez les animaux qui vivent dans un environnement relativement vide, qui sont confinés à des lieux de taille réduite, ou qui reçoivent peu d’attention de la part de leurs maîtres. La coprophagie est assez courante chez les chiens, mais se voit rarement chez les chats. Il est possible que les chiens apprennent ce comportement d’autres chiens. Comme le pica et la coprophagie sont des comportements qui ne sont pas bien compris, pour y mettre fin, vous devrez peut-être faire appel aux services d’un professionnel des comportements animaliers qui travaille individuellement avec les animaux de compagnie et leurs propriétaires. Il se pourrait que vous deviez avoir recours à toute une gamme de techniques de modification du comportement spécialisées pour résoudre ces problèmes (voir Que faire quand les conseils de la ligne Yelp ne suffisent pas).


Coprophagie

On ne connaît pas la cause de la coprophagie, et on ne dispose pas de techniques ni de solutions qui réussissent systématiquement. Les techniques suivantes pourraient résoudre votre problème, ou pas.

  • Ramassez les selles de votre animal immédiatement pour réduire la possibilité qu’il les mange.
  • Mettez dans la nourriture de votre animal de compagnie un produit qui donnera un goût répugnant à ses selles. Vous pouvez vous procurer un produit qui s’appelle For-Bid par l’entremise de votre vétérinaire, ou vous pouvez arriver au même résultat en utilisant l’additif alimentaire appelé GMS. D’après les rétroactions des propriétaires, ces deux produits ont l’air d’être efficaces dans certains cas, mais pas tout le temps. Avant d’utiliser l’un ou l’autre de ces produits, veuillez consulter votre vétérinaire.
  • Mettez directement sur les selles de votre animal de compagnie du piment de Cayenne ou un produit comme « Bitter Apple » pour leur donner un goût répulsif. Pour que cette méthode soit efficace, il faut traiter toutes les selles auxquelles votre animal a accès, pour qu’il comprenne que manger des selles a des conséquences déplaisantes. Si vous ne le faites pas, il pourrait faire la différence entre les selles traitées et celles qui ne le sont pas, en les identifiant grâce à leur odeur.
  • Pour empêcher un chien de manger les selles d’un chat dans une litière, installez une barrière pour bébés devant la zone où se trouve la litière. Votre chat n’aura sûrement aucun mal à sauter par-dessus la barrière, alors que la plupart des chiens n’essaieront même pas de le faire. Sinon, vous pouvez mettre la litière dans un placard ou une pièce où la porte peut être entrouverte des deux côtés, pour que votre chat puisse y accéder mais pas votre chien. Il n’est pas recommandé d’installer quelque piège que ce soit pour empêcher un chien de manger les selles d’un chat dans une litière, car si ce piège fait peur à votre chien, il fera également peur à votre chat.

Ce qui ne marche pas

  • La punition interactive (une punition qui vient directement de vous, comme une réprimande verbale) n’est pas efficace, car votre animal de compagnie pourrait interpréter cela comme une marque d’attention. La punition interactive apprend à beaucoup d’animaux à éviter ce comportement seulement lorsque leur maître est présent, et ils se livrent quand même à ce comportement interdit lorsqu’il est absent.
  • La punition après-coup n’est jamais utile. Les animaux ne comprennent pas qu’ils sont punis pour quelque chose qu’ils ont fait quelques heures, quelques minutes ou même quelques secondes auparavant. Cette approche ne résoudra pas le problème, et suscitera probablement des réactions de peur ou d’agressivité chez votre animal de compagnie.

Risques sanitaires

Si votre animal de compagnie n’a pas de parasites et ne mange que ses propres selles, il ne sera pas infecté par des parasites. S’il mange les selles d’un autre animal qui a des parasites, il se pourrait qu’il soit infecté, mais cela est peu probable. Certains parasites, comme giardia lamblia, causent la diarrhée, et la plupart des chiens coprophages n’ingèrent que des selles solides. De plus, les parasites existant dans les selles ne deviennent pas infectieux avant un certain délai.
La plupart des parasites ont besoin d’hôtes intermédiaires (ils doivent passer par le corps d’un autre animal, comme la puce) pour pouvoir infecter un chien ou un chat. Votre animal de compagnie a plus de chances d’être infecté par un parasite à cause de puces, ou parce qu’il a mangé un oiseau ou un rongeur, qu’à cause de sa coprophagie. La plupart des parasites sont également propres à une espèce, ce qui signifie qu’un chien ne peut pas être infecté par des selles de chat. Les risques courus par des humains dont le visage a été léché par un animal coprophage sont minimes. Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec votre vétérinaire.


Pica

Le pica peut être un problème grave, car les objets comme les élastiques, les chaussettes, les cailloux et la ficelle peuvent gravement endommager ou bloquer les intestins d’un animal. Dans certains cas, l’objet en question doit être enlevé chirurgicalement. Comme le pica peut constituer un danger de mort, il est recommandé de consulter votre vétérinaire ainsi qu’un professionnel du comportement des animaux pour obtenir de l’aide.

Suggestions

  • Donner un mauvais goût aux choses que mange votre animal de compagnie à l’aide de certaines des substances mentionnées plus haut (voir Repousser les chats et Repousser les chiens).
  • Empêcher votre animal d’accéder à ces choses.
  • Donner à votre animal une alimentation faible en calories ou riche en fibres, pour lui permettre de manger plus souvent, pourrait diminuer la fréquence de ce comportement. Veuillez consulter votre vétérinaire avant de modifier le régime alimentaire de votre chien.
  • Si vous suspectez que l’anxiété ou la frustration est la cause du pica, il vous faudra en identifier la source et modifier le comportement de votre animal de compagnie à l’aide de techniques appropriées.
  • Parfois, le pica est un comportement qui vise à obtenir de l’attention. Si c’est le cas, essayez de surprendre votre animal en faisant du bruit fort lorsque vous le voyez ingérer les objets. Si possible, ne le laissez pas voir que vous êtes à l’origine du bruit. Félicitez-le lorsqu’il abandonne l’objet. Chaque jour, essayez de réserver un peu de temps que vous passerez avec votre animal de compagnie, pour qu’il n’ait pas besoin de recourir au pica pour avoir votre attention. L’idéal serait de réserver plusieurs séances à cet effet chaque jour.
  • Si le pica est un jeu pour votre animal, faites en sorte qu’il ait toujours beaucoup de jouets à proximité. Notez que les chats ont tendance à jouer avec de la ficelle, des élastiques et des guirlandes, qu’ils finissent par avaler. Mettez ces objets à l’écart, et offrez une sélection de jouets appropriés (voir Les jouets pour chats et leur utilisation et Les jouets pour chiens et leur utilisation).

Ce qui ne fonctionne pas

  • La punition interactive (les réprimandes qui viennent directement de vous, comme les réprimandes verbales) n’est pas efficace, car votre animal pourrait la prendre pour un signe d’attention. Avec ce genre de punition, beaucoup d’animaux apprennent à se retenir lorsque leur maître est là. Ils se livreront quand même au comportement répréhensible lorsque celui-ci n’est pas là.
  • La punition après-coup n’est jamais utile. Les animaux ne comprennent pas qu’ils sont punis pour quelque chose qu’ils ont fait quelques heures, quelques minutes, ou même quelques secondes auparavant. Cette approche ne résoudra pas le problème, et suscitera probablement des réactions de peur ou d’agressivité chez votre animal de compagnie.